Conférence « Oh la vilaine »

Accueil/Actualités du cabinet de curiosités/Conférence « Oh la vilaine »

Conférence « Oh la vilaine »

Reporté en 2021

Titre : « Oh la Vilaine !! De la vilifica »
Conférencière : Blanche

Parce que nous représentons les éléments de notre réalité selon une certaine échelle de concepts, nous donnons une réalité à cette échelle. Or notre perception et notre représentation du réel est conditionnée, entre autres, par l’imaginaire collectif, tissu partagé de références culturelles dans lequel nous sommes immergés.

A l’aune de cette considération, prenons donc la figure de l’antagoniste féminin dans la culture occidentale.

Cet archétype, notamment dans le système du conte, individu devant être terrassé pour permettre la félicité et l’épanouissement (ô combien domestique…) des protagonistes garde souvent deux caractéristiques primordiales : c’est une femme et elle a du pouvoir. Ce pouvoir se traduit bien souvent par une  indépendance vis à vis des règles du patriarcat. Mais rien ne prédispose à priori ces deux caractéristiques à conduire à une forme de négativité morale.

C’est pourtant bien l’équation posée et répétée dans l’imaginaire collectif  par les figures de la sorcière, de la méchante reine, de la marâtre, de la PDG dominatrice et bien d’autres dans la littérature moderne : femme + pouvoir = méchante. Et nous l’avons dit plus haut: notre imaginaire devient réel via notre appréhension du monde. Certes des versions plus récentes des grands mythes nous rendent ces antagonistes sympathiques, mais à quel prix pour leur intégrité ? Et quelle est au final la nouvelle représentation qui leur est donnée ?

A l’occasion du Printemps Libertaire, Vapeur d’Encres, avec sa conférencière Blanche, vous convie à venir décortiquer la figure de la Méchante dans la culture moderne, avec ses enjeux sociaux, économiques et politiques. Parce que, pour tuer un mythe, il faut d’abord le comprendre.

Entrée libre et gratuite

 

By | 2020-08-12T09:12:00+00:00 22 avril 2020|Actualités du cabinet de curiosités|0 Comments

Laisser un commentaire